Logo Octantrion

Suivez-nous !

MEMBRE/ CONNEXION

  • Octantrion - Facebook
  • Octantrion - Instagram
  • Octantrion - Twitter
  • Octantrion - YouTube
  • Octantrion - Bandcamp
  • Octantrion - Amazon

L'Album

II par Octantrion
 

Après avoir été adoubés par de grands musiciens scandinaves et être devenus la référence française des musiques d’inspiration nordique avec Octantrion/ 8, l’album II a été composé et réalisé dans une optique plus accessible au grand public. La thématique du corbeau, comme symbole des cultures païennes nordiques/ vikings, a été choisie et sert de fil rouge à ce disque qui comprend 15 morceaux, 10 compositions originales ainsi que 5 traditionnels suédois et islandais réarrangés. Les mélodies trottent dans la tête, les morceaux se dansent et se fredonnent emmenant l’auditeur en voyage vers un Nord rêvé, terre d’évasion et de légendes.

Éléonore Billy & Gaëdic Chambrier, Octantrion

© Marius LENIÈRE 

Alors que l’album Octantrion et sa déclinaison 8 étaient des épures faisant la part belle aux timbres des extraordinaires instruments joués par Eléonore Billy (nyckelharpa suédois, hardingfele norvégien) et Gaëdic Chambrier (cistre basse nordique, mandoloncelle, guitare-harpe), tout juste soutenus par la contrebasse de Jean-Philippe Viret (lauréat d‘une victoire de la musique en 2011 et d’une victoire du Jazz en 2020) ainsi que par quelques percussions, II est servi par des orchestrations beaucoup plus denses, l’intervention de 6 musiciens additionnels ainsi que par l’apparition de la voix et du chant sur 4 morceaux.

 

LES TITRES

Intérieur #2 livret CD
Éléonore Billy & Gaëdic Chambrier, Octantrion

1. Bältares långdans (Éléonore Billy/Gaëdic Chambrier/Trad. Suède)

2. Hugin (Éléonore Billy/Gaëdic Chambrier)

3. Ragnarök (Trad. Islande, Éléonore Billy/Gaëdic Chambrier)

4. The dead King (Gaëdic Chambrier)

5. Element [vilya] (Gaëdic Chambrier)

6. Strömkarlen spelar (Trad. Suède/Éléonore Billy/Gaëdic Chambrier)

7. En gång när jag ska dö (Trad. Suède/Éléonore Billy/Gaëdic Chambrier)

8. Dans [när] (Gaëdic Chambrier)

9. Element [nén] (Gaëdic Chambrier)

10. Munin (Éléonore Billy)

11. Against the wind (Anne Hytta)

12. Father (Olivier Derivière)

13. Element [cén] (Gaëdic Chambrier)

14. Chaman (Éléonore Billy/Gaëdic Chambrier/Trad. Islande)

15. The dead King [Radio edit] (Gaëdic Chambrier)

© Marius LENIÈRE 

 

LES INTERPRÈTES

Logo Octantrion
Éléonore Billy, Octantrion, sur nyckelharpa

© Marius LENIÈRE 

Gaëdic Chambrier, Octantrion, aux guitares

© Marius LENIÈRE 

II par Octantrion

Éléonore Billy
Voix, nyckelharpa alto CGDA at AbEbAbEb, nyckelharpa ténor, nyckelharpa soprano, haridngfele. Eléonore BILLY joue sur les nyckelharpas de Jean-Claude CONDI et les cordes SAVAREZ.


Gaëdic Chambrier
Voix, guitares acoustiques et électriques, guitare-harpe, mandoline basse théorbée, mandole, mandoloncelle, cistre, basse, percussions, batterie, claviers, programmation. Gaëdic CHAMBRIER joue sur les guitares de Patrick QUERLEUX, Tony GIRAULT, Jean-Yves ALQUIER & Xavier JEAN, guitare-harpes BMS, les instruments médiévaux de Florian JOUGNEAU, les amplis KELT et les cordes SAVAREZ.

Musiciens invités

Cécile Corbel
Chanteuse et harpiste. 11 albums à son actif, dont 4 chez Polydor/Universal Music, plus de 1000 concerts dans le monde entier. Collaborations avec les chanteuses Pomme et Natasha St Pier, avec Gabriel Yacoub et la star des  platines japonaise, le DJ Daishi dance.
- Lauréate 2020 du Prix Andrée Chedid
- Meilleure musique de film Tokyo Anime Fair 2011
- Meilleure musique de film 2010 aux Japan Golden Disc Awards
- 2 Disques d'or pour la BO de Karigurashi no Arrietty
- Prix Paris Jeunes Talents 2005
Elle intervient à la harpe celtique dans 3 morceaux (
Element [Nén], The dead King, The dead King [Radio edit]) de l’album II, y apportant son univers féérique et son toucher délicat.


Blandine Champion
Bassiste et contrebassiste. Elle accompagne depuis plusieurs années Vincent Blanchard (César de la meilleure musique de film 2019 pour Guy d’Alex Lutz). Elle a également accompagné Alex Lutz sur la scène de l’Accor Hotels Arena/ Paris Bercy et dans divers shows TV. Attachant beaucoup d’importance au son et à l’assise rythmique, Octantrion a fait appel à elle pour The dead King [Radio edit].


Éric Pariche          
Ténor classique, il se produit dans la plupart des salles d’opéra de France depuis 20 ans, ce qui ne l’empêche pas de se consacrer également à sa madeleine de Proust qu’est le Metal! Son groupe Superscream est chroniqué dans le monde entier. Octantrion a fait appel à lui pour ses caractéristiques vocales. C’est en effet un “caméléon” capable de presque tout avec sa voix. Un bonheur pour parfaire des arrangements. Il chante dans The dead King [Radio edit].


Julien Lahaye                  
Spécialiste des percussions digitales de la musique savante persane, il collabore avec nombre d’artistes asiatiques, africains et européens dans différents registres tels que les musiques improvisées, les musique anciennes, l’accompagnement théâtral, chorégraphique, la chanson ou encore les musiques du monde. Il fallait une percussion un peu folle et virtuose pour le morceau Munin. Julien Lahaye était l’homme de la situation par sa dextérité et sa maîtrise du tombak (LA percussion virtuose d’Iran).


Xavier Milhou                    
Contrebassiste mais également bassiste, grand improvisateur, il accompagne depuis 30 ans des projets aussi divers que l’Attirail (14 albums, des collaborations avec Patrice Leconte, l’éolienne cirque chorégraphié) ou une valeur montante de la chanson française Ben Herbert Larue. Le choix de travailler avec lui provient d’années de collaboration avec Gaëdic Chambrier. Rapide dans le travail, précis, à l’écoute… "Who else?" Il joue sur The dead King.


Christophe Piot 
Batteur et percussionniste, il est, en compagnie de Gaëdic Chambrier, accompagnateur de Cécile Corbel sur disque comme sur scène. Musicien nomade, il parcourt le monde pour nourrir sa pratique musicale et son inspiration. Il est aussi à l’aise en musique afro-cubaine qu’en musique contemporaine ou en électro. Il n’y a rien qu’il ne sache faire sur ses instruments. Christophe Piot est le couteau suisse idéal pour qui veut finaliser des arrangements. Accessoirement, il est désormais le percussionniste officiel de Octantrion. Il pose la batterie sur The dead King [Radio edit].